logo sup DRH version web

Les métiers dans l’Enseignement Supérieur

Membres du Bureau qui discutent autour d'un sujet de DRH

Le monde de l’enseignement supérieur est riche, attractif. C’est un ascenseur social extraordinaire et il n’est pas rare de trouver des agents autodidactes dans des postes importants, alors n’hésitez pas à vous renseigner et à passer des concours. Vous pouvez également intégrer les universités et les organismes de recherche par la voie des postes ouverts aux contractuels.

Les métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche sont particulièrement riches et variés. Voici une liste des plus connus (source : Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) :

Chercheur :

Les chercheurs (chargés de recherche et directeurs de recherche) concourent à une mission d’intérêt national. Ils participent au développement des connaissances, à leur transfert et leur application dans les entreprises et dans tous les domaines…

Enseignant-chercheur :

Les enseignants-chercheurs (maîtres de conférences et professeurs des universités) concourent à l’accomplissement des missions de service public de l’enseignement supérieur. Ils participent à l’élaboration et à la transmission des connaissances, assurent la direction, le conseil et l’orientation des étudiants. Ils contribuent également au développement de la recherche fondamentale, appliquée et à sa valorisation ainsi qu’à la diffusion de la culture et à la coopération internationale.

Enseignants-chercheurs des disciplines de santé :

À l’exception des enseignants-chercheurs des disciplines pharmaceutiques, les personnels de santé constituent, en raison de leur statut spécifique, des corps distincts des autres corps enseignants des universités ; ils assurent une triple mission d’enseignement, de recherche et de soins.

Enseignants du second degré :

Certains emplois ouverts à l’affectation dans l’enseignement supérieur sont pourvus par des professeurs agrégés (PRAG), ou des professeurs titulaires du CAPES, du CAPET (PRCE) ou du CAPLP de l’enseignement public.

Aux enseignants-chercheurs et aux enseignants du second degré – qui représentent 4/5e des personnels enseignants du supérieur- s’ajoute une population d’enseignants aux profils très variés recrutés à titre temporaire :

  • Les enseignants associés,
  • Professionnels ou universitaires,
  • Les attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER) qui assurent des enseignements tout en préparant une thèse ou en poursuivant d’autres travaux de recherche ; les lecteurs et maîtres de langue étrangère.
  • Les lecteurs et maîtres de langue étrangères

Les personnels de bibliothèque :

Il constitue un corps à vocation interministérielle relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur. Les bibliothécaires participent à la constitution, à l’organisation, à l’enrichissement, à l’évaluation, à l’exploitation et à la communication au public des collections de toute nature des bibliothèques.

Ingénieurs et personnels Techniques de Recherche et de Formation (ITRF) :

Les concours ITRF restent relativement méconnus.

Très peu de candidats (de l’ordre de 10%) sont extérieurs aux personnels de l’enseignement supérieur.

C’est d’autant plus regrettable que les universités connaissent de grands changements initiés avec la loi libertés et responsabilité des universités (dite loi LRU, promulguée le 10 août 2007).

Les universités connaissent d’importants besoins en personnels, il est donc vital d’élargir le vivier de compétences qui leur est offert, notamment dans les métiers de l’évaluation qualitative, du contrôle de gestion, dans la gestion des ressources humaines, les marchés publics, les TICE, et dans divers domaines techniques.

Cette méconnaissance du public tient pour une part au fait que les métiers exercés au sein des universités sont souvent confondus avec des métiers d’enseignants, ce qu’ils ne sont pas.

De plus les concours ITRF proposent des épreuves basées principalement sur la reconnaissance de l’expérience professionnelle.

Personnels de l’Administration de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur (AENES) :

Ces personnels peuvent être indifféremment affectés dans tous les établissements relevant du ministère de l’éducation nationale, du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Il n’y a de barrière que celles que l’on s’impose. Si l’on accepte la mobilité et les challenges on est assuré d’avoir une carrière riche.

Rejoignez-nous !

Actualités / blog :

L'espace dédiée aux actualités des DRH :

Adhésion

Vous voulez partager des infos et rédiger un/des article(s) sur un thème en particulier ?

Devenez membre !
Retour en haut